Depuis décembre 2019, le coronavirus Covid-2019, ayant émergé en Chine dans la province du Hubei, sévit.

Les symptômes décrits évoquent principalement une infection respiratoire aigüe (fièvre, toux, essoufflement), mais des difficultés respiratoires et des complications pulmonaires de type pneumonie sont également décrites,
ainsi que des formes plus sévères.

Les symptômes de la maladie peuvent apparaitre jusqu’à 14 jours après un contact avec une personne malade et se manifestent par de la fièvre, de la toux ou des difficultés respiratoires. Une personne qui ne présente aucun
des symptômes de la maladie (fièvre, toux, difficultés respiratoires) n’est pas contagieuse.

D’après les données épidémiologiques disponibles à ce jour, ce nouveau coronavirus peut se transmettre d’homme à homme par voie respiratoire dans le cadre d’un contact rapproché et prolongé. Le virus peut survivre
quelques heures voire quelques jours dans l’environnement.

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances sont fortement mobilisés pour apporter des solutions concrètes
aux entreprises impactées et les accompagner dans les semaines qui viennent.

Les mesures d’accompagnement mobilisables par les entreprises

  • Le report d’échéances sociales et/ou fiscales (URSSAF, impôts) ;
  • Le cas échéant, un plan d’étalement de créances avec l’appui de l’Etat et de la Banque de France ;
  • L’obtention ou maintien d’un crédit bancaire via Bpifrance, qui se portera garant de tous les prêts de trésorerie dont les entreprises pourraient avoir besoin à cause de l’épidémie ;
  • Le financement des salariés par le mécanisme de chômage partiel ;
  • L’appui au traitement d’un conflit avec des clients ou fournisseurs ;

Ces mesures seront adaptées, en fonction de l’évolution dans le temps des besoins des entreprises.

Questions réponses pour les entreprises et salariés